Armatura

Forum du groupe AMHE Armatura


Textes sur la légende arthurienne

Partagez
avatar
Mike
Admin

Messages : 420
Date d'inscription : 04/12/2011

Textes sur la légende arthurienne

Message par Mike le Mar 15 Oct - 15:48

Cité du livre: "La légende Arthurienne"-bouquin-Robert Lafont -1989

"Perceval le gallois ou le conte du graal" de Chretien de Troyes- traduit de l'ancien français par Lucien Foulet


[Perceval affronte le chevalier vermeille pour récupérer une coupe en or qui appartient à Arthur et pour lui prendre son armure vermeille]:
"Cette fois le chevalier se fâche, il lève sa lance à deux mains et de la hampe lui en porte un tel coup par le travers des épaules qu'il le fait basculer sur le col de son cheval"
[Gauvin se rend a un tournois où Meliant-de-Liz doit lutter contre Tiebaut de Tintaguel.]
(on retrouve l'idée de tournois à cheval où deux camps s'affrontent. Je vous invite a consulter l'article du Gueugnonnais Quentin Michel paru dans Histoire et Images Médiévales sur le tournois chez Chrétien de Troyes. je dois l'avoir quelque part mais où...)
"Nul ne dure devant lui. Sa lance a tôt fait de les envoyer heurter de la tête contre le sol. Si sa lance ce brise, il y va a grand coup d'épée. Nul ne le surpasse dans un camps comme dans l'autre."
"Et pourtant il a si grande envie de rejoindre les combattants. Car Meliant-de-Liz a demander une grosse Lance pour frapper plus durement,et la mêlée devient âpre et farouche"
"Le tournois a pris fin. Maint chevalier reste prisonnier, maint cheval est occis. Ceux du dehors on l'avantage des armes et emportent le butin de la journée"
[Gauvin charge Meliant-de-Liz avant même que le tournois commence]
"Gauvin frappe si bien que l'autre, tout étourdi du coup, va rouler à terre. Et messire Gauvin tend la main vers son cheval, le prend au frein et le remet à un valet avec ordre de le mener à celle pour qui il est au tournoi. Il veut qu'elle ait le premier gain qu'il ait fait ce jours là"
"Plus qu'il ne l'avais jamais fait, messire Gauvin se donne au plaisir de conquérir des destriers. Ce jours là il en prend quatre dont il dispose sans tarder..."
[Gauvin qui se trouve dans une tour avec la demoiselle dont il a tuer le père jadis ce fait découvrir d'un vavasseur, sans armure et sans armes puis-ce qu'il les a laissés à l'entrer du château comme il semble en être la coutume]
"Et tout effrayée elle court chercher une armure. Quand elle l'en eut revêtu...sauf que le malheur voulut qu'elle ne trouva pas d'écu. Mais il s'en fit un d'un échiquier.
_Amie, dit-il, pas besoin d'autre écu.
il verse à terre les pièces qui étaient d’ivoire et dix fois plus massives et plus dure que les pièces ordinaires"
[Gauvin demande à un ecuyer roux au cheveux emmêles son cheval pour mener un chevalier, Greorras,blessé à mort se faire confessé. Le roux refuse]
"Mais Gauvin lui rend à l'instant la monnaie de sa pièce. de sa paume grande ouverte il lui donne une bourrade; comme son bras est armé et qu'il a grande envie de frapper fort, le coup est rude: l'écuyer bascule et vide de la selle..."
Le wiki du Perceval de Chretien de Troyes: http://fr.wikipedia.org/wiki/Perceval_ou_le_Conte_du_Graal


Vous me direz qu'il n'y a pas beaucoup de combat a l'épée...? hé bien oui, il y'en a quelques un: après que les gailards soit tombés de scelles, ils tirs leur épées et l'auteur dit en gros: je pourrais vous raconter les passes en détailles mais ce n'est pas très intéressant!
rrahhhh l'infâme!

    La date/heure actuelle est Lun 11 Déc - 21:00