Armatura

Forum du groupe AMHE Armatura


La circulaire du 28 octobre 1911

Partagez
avatar
Ju

Messages : 26
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 27
Localisation : Dijon

La circulaire du 28 octobre 1911

Message par Ju le Mar 3 Juin - 23:08

Ce soir pour vous on parles d'une pitite transcription printanière!
Ha, le printemps! quand fleurissent les fraisiers et que le céleri (bénit soit il!) montre ses pousses vertes dans son pots de terreau 100% pures déjections animales garanties, quand la bnf sort de sa torpeur et photocopies les commandes effectuées durant les rudes soirées d'hivers!

Vas-donc (à mon que ce soit le viens-y, je ne sais plus) pour la circulaire du 28 octobre 1911, et pif paf pouf, en moins de deux le voici pour vous! (merci à l'efficacité des relecteurs DTE, plus rapides que le craquage et la mise en streaming d'un épisode du docteur!




CIRCULAIRE DU 28 OCTOBRE 1911 relative à la mise à l'essaie dans l’infanterie métropolitaine et coloniale pendant l'année 1911-1912 d'un projet d'escrime de combat à la baïonnette

par le ministère de la Guerre
Chez Charles-Lavauzelle; Paris; 1911


https://docs.google.com/file/d/0ByGICcee2dhNYlpzQUdxcU9nOGs/edit

ainsi tout est dans le titre, et le reste dans la petite page qui introduit le document.
Et comme je ne vais pas vous spoiler la lecture comme je vous spoilerais le dernier Xmen, je parlerais d'autre chose.
[hide=Spoiler]nan je déconne! [hide=Spoiler]Vous y avez crus, hein! [hide=Spoiler]Vous me prenez vraiment pour un malpoli! [hide=Spoiler]Ben vous avez raison : Wolverine retourne dans le passé pour arrêter Mystique avant qu'elle fasse une connerie lourde de conséquences futures, et il y arrive. Fin. 2h et demi pour ça, mais ça valait le coup.[/hide][/hide][/hide][/hide]

Je vais vous raconter une histoire. Une histoire terrible, tragique, ou les personnages meurent par centaine, pire que dans a song of ice and fire, pire même que dans Les animaux du bois de quatre'sous, sisi, c'est possible.



L'histoire de Jacques le chamallow. (Prononcez "chamallow", et pas "chamallow", hein, c'est important, c'est pas n'importe qui après tout.)
Asseyez vous les enfants, éteignez la télé finissez votre petit goûter et fermez vos gueules.


-Brigitte! Amènes moi mes pantoufles, et un scotch! Et ma pipe du soir! Non, je parles pas de tabac non...



L'histoire de Jacques le chamallow débute comme celle de tous les autres chamallows du célèbre, Franky-le-vert, Dédé la pâte molle, ou encore le fameux chamallow avec lequel s'étouffa Carlos en 91, et donc elle débute à la fabrique de confiserie.
Ici pas de Oumpa Loumpa syndiqués avec des cours de chant en C.E. et une équipe de natation de l'usine, non, juste des machines.
Pas facile donc pour le petit Jacques : né sous X donc, dernier d'une fratrie de 27 580, et catapulté à peine formé sur un tapis roulant puant l'huile et le désinfectant...
Faut dire que la vie ne l'avait pas avantagé, lui n'avait pas eu la chance de naître blanc et riches, non, il était des gens de couleurs. Rose, je crois me souvenir, du moins dans la plupart des versions, même si les partisans du vert le réclament de leur bord.
bref, son calvaire commença à la trieuse, impitoyable arbitre de l'orientation d'existence, qui envoya le pauvre Jaques avec les rebuts et les rachos, du côté miteux de l'usine.
Du côté des mélanges.

Mais qu'est-ce que tu fous, Brigitte, pas devant les enfants quand même!

Ainsi en avait décidé le destin, Jaques sera à jamais séparé de ses frères pour se retrouver au milieux de parfais inconnus tous plus étranges les uns que les autres.
C'est alors qu'intervint la conditionneuse. Une bête avide, sans cœur, sans âme même, qui extirpa le pauvre Jaques du peu des semblables qu'il lui restait et l'enferma dans une geôle étouffante avec d'autre des pauvres ères rejetés par la dur loi du cahier-des-charges Harribo.
Alors que tout semblait perdu pour lui, Jacques compris soudain que toutes ses pauvres créatures à ses côté étaient finalement ses semblables, et que rien ne les empêchaient d'être amis.



C'est ainsi que ses compagnons d'infortune devinrent ses meilleurs amis. L'Histoire ne les retint pas tous, il y avait Eugène le crocodile jaune, Philémon l'oeuf au plat, Ferdiand-Xavier l'ours en gelé, Triphon le dragibus et Marie-Eudoxie la voiturette, pour ne citer qu'eux. Et aussi un ou deux rouleaux de réglisse et des sandviches de sucre-réglisse.


-Et le réglisse il s'appelait comment?
-Mais enfin, un réglisse ne peux pas avoir de nom, c'est qu'un bonbon! Qu'est ce que t'est conne ma pauv'fille!


Et alors qu'enfin tout allait pour le mieux dans la vie de Jaques, l'apocalypse sonna à sa porte.
(toc toc toc. Qui est là? C'est de Taille et d'... stop, hors sujet...)
Le premier à mourir fut Triphon le dragibus, puis René-Gustaphe le croco rouge, dévoré vivant par des colosses de chair! Jacques faillit défaillir en regardant son amis Ferdinand-Xavier se faire arracher la tête d'un seul coup de dent, et en voyant sans en croire ses yeux le colosse agiter le cadavre dégoulinant de bave acide devant eux.
Mais ce qu'il ne savait pas encore, c'est que le destin lui réservait un sort bien pire.
L'un de colosse s'empara de lui, l'empala sur une perche de bois énorme, qui perfora son troisième poumon et l'un de ses cœurs, sans pour autant l'achever.
Puis ce fut le feu. Une chaleur inhumaine lui fit fondre la peau sur le corps, et alors que le pal qui le transperçait l'empêchait d'hurler à plein poumon, ou plutôt à deux tiers plein, les dernière bribes de sa conscience partait en fumée.
Il ne vit même pas le bois prendre feu et se rompre sous lui, il ne sentit pas l'impact dans la cendre ni la lente carbonisation de ses restes. Il n'y avait alors déjà plus de Jaques.

Et voilà, fin.

Heureusement, ça finit bien!

"Brigitte! Ramènes tes fesses! Tirez vous les mômes, faut que je parle à Brigitte seul à seul dans la chambre..."


Vous ne verrez plus le père Castor comme avant...

Cette histoire vous était offerte par la Société des amis du timbre poste autocollant, l'Amicale des joueurs de pompes à souder, et par les éditions Robert Terrine.
avatar
Mike
Admin

Messages : 420
Date d'inscription : 04/12/2011

Re: La circulaire du 28 octobre 1911

Message par Mike le Ven 13 Juin - 9:30

Rest-in-peace Blaireau!!


_________________
==Mon site Wordpress ==

F.B : Mikarmatura

=Mon Pinterest=

    La date/heure actuelle est Jeu 27 Juil - 22:43